Une publication dans Scientific Reports

La plus grande communauté de grands dauphins côtiers d’Europe menacée par la pollution industrielle



Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Liège (UR FOCUS/MolSys Faculté des Sciences) et du Groupe d’Études des Cétacés du Cotentin (GECC), révèle la concentration en polluants organiques persistants et en mercure chez les grands dauphins du golfe Normand-Breton. Les taux de concentration relevés sont alarmants et pourraient avoir des répercussions importantes sur la dernière plus grande communauté de grands dauphins d’Europe. Cette recherche fait l’objet d’une publication dans la revue Scientific Reports.

D

e nombreuses communautés de dauphins vivent le long des côtes de l’Europe. Il ne reste toutefois qu’une seule communauté de grands dauphins, appelés Tursiops, qui vit dans le golfe  Normand-Breton, en Normandie. Cette communauté, qui compte 400 individus est aujourd’hui menacée par les activités humaines, et plus particulièrement les activités industrielles. C’est ce que prouve en tout cas une étude récente menée par des chercheurs de l’Université de Liège (Unités de Recherches FOCUS et MolSys de la Faculté des Sciences) en collaboration avec le Groupe d’Études des Cétacés du Cotentin (GECC). En cause, l’activité humaine, mais surtout industrielles des entreprises qui bordent le golfe.

« Nous avons analysé de nombreux échantillons prélevés sur 82 des dauphins qui vivent dans le Golfe, explique Krishna Das, Maître de recherches FNRS au sein du laboratoire  d'Océanologie biologique de l’Université de Liège, et nous avons constaté des niveaux très élevés de concentration en polluants organiques persistants (POPs)  et en Mercure. » Du côté des POP, les chercheurs ont principalement relevé des polychlorobiphényles (PCBs), des polluants hautement toxiques et issus de l’activité industrielle, qui sont pourtant interdits en Europe depuis plusieurs décennies ! Les niveaux de Mercure relevés dans les échantillons étaient quant à eux similaires aux taux relevés dans la Mer Méditerranée et dans les Everglades (Floride, USA), deux sites tristement célèbres pour leur niveau élevé de contamination par le mercure.

Grands dauphins PCB ratio

Concentrations moyennes de BPC chez les grands dauphins mâles du golfe Normand-Breton (NBG, barre rouge, présente étude, Ʃ6 NDL-PCBs) comparées au ΣPCBs d'autres sites européens.

« Les polluants organiques persistants, en particulier les PCBs contenant du chlore, reprend Krishna Das, ont été interdits dans la plupart des pays développés entre les années 1970 et 1990. Cependant, ils sont toujours détectés, chez de nombreuses espèces d’organismes marins, même ceux vivant dans les abysses océaniques. » Les polychlorobiphényles ont été utilisés, entre autres, comme diélectriques et fluides de refroidissement dans les équipements électriques et dans les fluides caloporteurs. Cependant, malgré leur interdiction, les PCB persistent encore dans l'environnement marin. « Ils sont très persistants, se dégradent mal et s'accumulent efficacement dans les réseaux trophiques marins jusqu'au dauphin ». Malgré les règlementations en vigueur, cette étude révèle que ces polluants organiques sont toujours présents dans l’environnement marins et qu’ils s’accumulent dans les réseaux trophiques allant jusqu’aux grands dauphins. « Ces polluant pourraient persister plusieurs décennies, et certains scientifiques envisagent même qu’ils puissent persister des siècles, s’inquiète Krishna Das »

Ces polluants toxiques ont des effets dévastateurs sur le système immunitaire mais aussi sur les capacités de reproduction de ces mammifères. Pour enrayer ce processus, l’équipe de chercheurs préconise que le golfe Normand-Breton puisse devenir une Zone Spéciale de Conservation (ZSC) afin de protéger l'une des dernières grandes populations de grands dauphins côtiers en Europe.  

Référence scientifique

Cyrielle Zanuttini, François Gally, Georges Scholl, Jean-Pierre Thomé, Gauthier Eppe, Krishna Das, High pollutant exposure level of the largest European community of bottlenose dolphins in the English Channel, Scientific Reports, Scientific Reports,volume 9, 12521 (2019)

Contact

Krishna DAS - Unité de recherches FOCUS - Faculté des Sciences

Gauthier EPPE - Unité de recherche MolSys - Faculté des Sciences

Partagez cette news