Prix scientifique

Manon Stipulanti, lauréate du Prix Antonella Karlson 2021



Manon Stipulanti, Chargée de recherches F.R.S.-FNRS au Département de Mathématique de la Faculté des Sciences, s’est vu décerner le Prix Antonella Karlson 2021 pour sa thèse de doctorat réalisée en tant que Boursière FRIA dans le domaine des mathématiques. Ce Prix est attribué tous les deux ans en Fédération Wallonie-Bruxelles et vise à récompenser une thèse de doctorat réalisée dans un domaine des sciences exactes.

Entre 2015 et 2019, grâce à une bourse FRIA du FNRS, Manon Stipulanti a réalisé son doctorat dans l’équipe de Mathématiques Discrètes du Département de Mathématique de l’ULiège sous la direction d’Émilie Charlier et de Michel Rigo. Ensuite, elle a obtenu une bourse de la BAEF pour réaliser un post-doctorat à l’Université Hofstra à New York en collaboration avec Eric Rowland. Depuis 2020, elle est revenue dans notre Institution sous le titre de chargée de recherches FNRS.

Son domaine de recherche, la combinatoire des mots, est à l’intersection entre les mathématiques pures et l’informatique théorique. Au sein de ce domaine, les chercheurs s’intéressent et étudient les propriétés mathématiques des structures qu’ils appellent « mots ». Pour eux, un « mot » est simplement une suite finie ou infinie de symboles. Par exemple, 01101 est un mot binaire, construit sur les deux lettres 0 et 1. La combinatoire des mots a des applications pratiques, notamment dans des domaines de l'informatique comme l’algorithmique du texte.

Le Prix Antonella Karlson lui a été attribué pour ses recherches doctorales. Dans sa thèse, elle étudie la version « combinatoire des mots » d'un concept bien connu depuis l’école secondaire : les coefficients binomiaux. Dans cette optique, le coefficient binomial de deux mots donne le nombre de fois qu’il est possible de construire l'un avec les lettres de l'autre sélectionnées dans l’ordre d'écriture. Voici un exemple pour éclaircir les choses : le mot 01 apparaît 4 fois dans le mot 01101 puisque nous avons les occurrences 01101, 01101, 01101 et 01101. Ainsi, le coefficient binomial de ces deux mots vaut 4. Il existe un lien bien connu entre les coefficients binomiaux d’entiers et le triangle de Pascal. Dans sa thèse, Manon Stipulanti étend ce lien à la combinatoire des mots et obtient toute une famille de nouveaux objets mathématiques remplis de propriétés aussi belles qu’intéressantes.

En savoir +

Lien ORBi de la thèse

Site internet de Manon Stipulanti

Photo : ©Véronique Pipers

Partagez cette news