Défense de thèse

Soutenance de thèse de Mouna Rachdi


Infos

Dates
24 juin 2022
Lieu
Institut de Géologie, salle R125, Bât. B18
Quartier Agora - Allée du Six-Août, 14
4000 Liège (Sart Tilman)
Voir la carte
Horaires
14h00

Le vendredi 24 juin 2022, Mouna RACHDI présentera l'examen en vue de l’obtention du grade académique de Docteur en Sciences (Collège de doctorat en Géologie) sous la direction de Frédéric BOULVAIN.

 

Cette épreuve consistera en la défense publique d’une dissertation intitulée :

« Sédimentologie de la plate-forme carbonatée nummulitique ypréso-lutécienne au nord et au sud de la Thétys ».

Résumé

Des études sédimentologiques diverses ont été conduites sur des dépôts ypréso-lutétiens dans deux secteurs situés de part et d’autre de la Téthys, réparties comme suit : quatre coupes géologiques dans la Tunisie septentrionale et deux coupes géologiques dans la région centro-méridionale de la France. Ces deux régions ont fait l’objet de différentes études lithologiques, stratigraphiques et magnétiques qui ont menées à des corrélations et des reconstitutions des milieux de dépôt dans les deux secteurs.

Un éventail de 12 microfaciès dans le secteur sud, ainsi que 13 microfaciès dans le secteur nord ont été identifiés. Les dépôts ypréso-lutétien du secteur sud de la Téthys débutent par des grainstones à Nummulitidae et Discocyclinidae appartenant à la rampe interne, en transition, aux  floatstones coralliens et à des faciès à nummulithoclates composant la rampe médiane. Les microfaciès les plus distaux sont formés par des mudstones et des wackestones à Globigerinidae et radiolaires. Dans ce travail, le rôle de la tectonique synsédimentaire intense présente dans cette région du secteur sud de la Téthys a été mis en évidence, en observant la variation des épaisseurs ainsi que la nature des dépôts. 

Dans le secteur nord de la Téthys, les microfaciès rencontrés débutent par des environnements de dépôt côtiers, formés par des packstones et des grainstones à Orbitolitidae, oolites, Miliolidae et Cerithidae. Ces dépôts sont suivis par une sédimentation de plate-forme interne carbonatée, composée de packstones et de grainstones à Nummulitidae et à Alveolinidae. Plus au large dans le profil sédimentaire, se placent les microfaciès de haut-fond sous-marin où se développent des constructions riches en Solenomeris, suivies par les dépôts les plus distaux de la plate-forme externe, composés de mudstones à Globigerinidae, associés à de rares débris bioclastiques.

Des analyses préliminaires (hystérésis) ont montré l’origine primaire du signal de la susceptibilité magnétique dans les deux secteurs considérés.  Le signal magnétique nous a donc aidé à confirmer les corrélations sédimentologiques établies. Cette méthode a souvent été utilisée, parmi d’autres, comme outil de caractérisation des environnements de dépôt. En effet, dans le cas le plus courant, le signal magnétique a tendance à augmenter avec les environnements de dépôt les plus proximaux. Dans ce travail, nous avons pu déterminer que le signal magnétique peut augmenter aussi avec les environnements distaux, ce qui est en relation d’une part, avec la vitesse de sédimentation et d’autre part, avec la présence de la glauconie.

Lien ORBi

 

Le Jury sera composé de :

Mme N. FAGEL (Présidente), Mmes et MM. F. BOULVAIN (Promoteur), A.-C. DA SILVA (Secrétaire), D. PAS (Service géologique de Wallonie), E. VENNIN (Université de Bourgogne), J. YANS (UNamur).

Cette défense de thèse sera également accessible en visioconférence via Zoom. 

Participer à la réunion Zoom

ID de la réunion : 884 3409 1067
Code secret : Lk8CSf

Partagez cet agenda